The art hive as a ‘frame of belonging’ for older adults

The art hive as a ‘frame of belonging’ for older adults

Darla Fortune, Ginette Aubin, Janis Timm-Bottos and Shannon Hebblethwaite

Department of Applied Human Sciences, Concordia University, Montreal, Quebec, Canada; Département d’ergothérapie, Université Du Québec À Trois-Rivières; Department of Creative Art Therapies, Concordia University

Accepted January 2021

 

ABSTRACT

Community leisure spaces play a critical role in supporting belonging, which, in turn, has a buffering effect on loneliness and social isolation for older adults. This study explored the role of art hives in contributing to belonging for older adults. Typically located in storefronts, subsidized housing, libraries, and museums, art hives are community spaces where every- one, particularly individuals prone to exclusion, are wel- comed to make art and connect with others. Findings highlight participants’ need for welcoming social spaces where they connect with people who care about them and suggest the value of such spaces extends beyond leisure activities happening within. The democratic nature of art hives contributed to participants’ feelings of shared owner- ship and collective responsibility for hospitality. These find- ings advance our thinking about belonging and provide support for the creation of community leisure spaces that support older adults to engage in regular and meaningful social interactions around shared interests.

RÉSUMÉ

Les espaces de loisirs communautaires jouent un rôle essen- tiel dans le développement d’un sentiment d’appartenance, celui-ci soulageant la solitude et l’isolement social des per- sonnes âgées. Cette étude a exploré le rôle des ruches d’art dans le développement d’un sentiment d’appartenance chez les personnes âgées. Généralement intégrés à des commer- ces, des logements subventionnés, des bibliothèques et des musées, les ruches d’art sont des espaces communautaires où tout le monde, en particulier les personnes sujettes à l’exclusion, est accueilli pour pratiquer de l’art et établir des liens sociaux. Nos résultats soulignent le besoin qu’ont les participants de fréquenter des espaces sociaux accueillants dans lesquels ils peuvent rencontrer des personnes qui se soucient de leur bien-être et suggèrent que la valeur de ces espaces s’étend au-delà des activités de loisirs qui s’y déroulent. La nature démocratique des ruches d’art a contribué au développement, par les participants, d’un sentiment d’appartenance partagée et d’une responsabilité d’accueil collective. Ces résultats font progresser notre réflexion à propos de l’appartenance et appuient la création d’espaces de loisirs communautaires dans lesquels les per- sonnes âgées puissent régulièrement s’engager dans des interactions sociales et significatives autour d’intérêts communs.

Kit Section: 
Website designed and maintained by Percolab